Législatives: Arno Klarsfeld avoue ne « pas très bien » connaître la circonscription dans laquelle il est investi

sur le site de yahoo

PARIS (AP) – Désormais candidat pour les élections législatives dans la 8e circonscription de Paris, l’avocat Arno Klarsfeld a reconnu mardi qu’il ne connaissait « pas très bien » le secteur concerné, le XIIe arrondissement, même s’il a confié l’avoir « récemment » traversé avec le marathon de Paris.

Il a été investi candidat en milieu de journée sous l’étiquette « majorité présidentielle ». « On me l’a demandé, (…) je le prends comme un challenge », a-t-il expliqué sur France-Inter. « La circonscription n’est pas non plus un cadeau », puisque « la gauche a fait plus de 51% (des voix à l’élection présidentielle, NDLR), donc il s’agit de regagner mille voix ».

Le XIIe arrondissement, « je ne le connais pas très bien », a avoué le tout nouveau candidat. « Je l’ai traversé récemment complètement lors du dernier marathon de Paris », a raconté l’avocat dont le cabinet est situé dans le VIIIe arrondissement.

« Un de mes premiers engagements politiques a fini dans le XIIe arrondissement », s’est-il souvenu. Il a ainsi expliqué qu’en 1987, il s’était rendu « tout seul » à un meeting du Front national au cours duquel il avait traité Jean-Marie Le Pen de « raciste ». « J’avais été passé à tabac sérieusement par le service d’ordre », a ajouté Arno Klarsfeld.

« J’étais reparti du Bourget en sang, avec un décollement de la rétine à l’oeil droit, et j’ai été envoyé à la Fondation Rothschild, dans le XIIe arrondissement, où je suis resté cinq jours », a poursuivi l’avocat. Le nom de la ministre déléguée aux Affaires européennes Catherine Colonna avait également été cité pour cette huitième circonscription.

Enfin, à la question de savoir s’il était « ministrable », il a répondu que Nicolas Sarkozy avait « promis de prendre des gens d’expérience ». « A mon avis, même s’il peut y avoir des erreurs de casting, on ne sait jamais, ministrable, cela me semble difficile ».

En revanche, le candidat à la députation a souligné qu’un secrétariat d’Etat était « plus possible ». « J’ai rempli un vaste rayon de missions, et si les choses se passent bien, il peut y avoir quelque chose qui se présentera ». Nicolas Sarkozy avait confié à Arno Klarsfeld des missions sur l’histoire de la colonisation, sur les enfants de sans-papiers scolarisés en France et sur les SDF.

 

Annick GIRARDIN |
résistons au sarkozysme |
Jean et Nicolas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CADDHOM
| western sahara2007
| SECTION de COSNE/LOIRE du P...