Lettre ouverte à la vraie France

sur le site de Politis

J’ai fait un mauvais rêve : j’ai rêvé que Nicolas Sarkozy avait été élu président de la France ; la France qui a voté contre la constitution européenne libérale, la France opposée à la guerre en Irak, la France sensible à la protection de l’environnement, la France attentive à son indépendance par rapport aux Etats-Unis, la France qui a pour devise « liberté, égalité, fraternité »… Lundi matin je me suis réveillée et c’était la réalité. Une France schizophrène avait pris comme représentant un homme qui, au lieu d’aller à la rencontre de ses électeurs, préférait dîner dans un restaurant luxueux avec un chanteur parti à l’étranger pour ne pas payer ses impôts… un homme qui ne peut pas se déplacer sur le territoire national sans être accompagné d’une nuée de forces de l’ordre… un homme qui critique ce qu’il nomme « l’arrogance » de la France face aux Etats-Unis … un homme qui se croit obligé de monter sur un tabouret pour serrer la main des autres dirigeants…. Il faut croire que le MEDEF et le F.N avaient raison : la France est donc bien malade. Elle s’est oubliée elle-même. Elle se prend pour un petit pays exsangue, vieux, étriqué, mesquin. Un pays de Gaulois ( ?) angoissés qui a effacé son histoire riche d’invasions multiples et de vagues successives d’immigration. Un pays complexé qui se croit obligé d’aller chercher ailleurs ses valeurs et sa morale. Un pays qui accorde plus de valeur à l’argent qu’à l’humain. Heureusement, tout cela n’est qu’une mascarade passagère : cette France-là n’est pas la vraie France, la France de Voltaire, de Hugo, de Zola, la France des droits de l’homme. La vraie France est jeune, ardente, républicaine, riche de ses histoires mêlées. Il faut le crier bien haut au monde qui s’étonne et parfois s’inquiète. Que faire à présent ? Certains parlent de résistance. La vigilance, au moins, est nécessaire. Réagir à la déception par la violence n’est pas la solution. Cela nous entraînerait dans une logique qui n’est pas la nôtre. La vraie France doit continuer à travailler pour la liberté et la justice, continuer à défendre les plus faibles et les plus pauvres. La vraie France doit aider à guérir nos concitoyens qui vivent dans la peur, qui sont si mal dans leur peau qu’ils ont besoin d’ « étrangers » sur qui reporter leurs frustrations, qui n’ont trouvé d’autre valeur refuge que l’argent. Dans nos familles, nos écoles, nos associations, nos entreprises, partout, aidons-les à retrouver la véritable image de la France, notre pays à tous. Faisons ce que nous savons faire, chacun selon ses possibilités : témoigner, aller à la rencontre des autres, parler, écrire… un simple sourire a tant de force, parfois. La vraie France est éternelle. L’autre, ce n’est qu’un mauvais rêve dont nous allons très vite nous réveiller.

Carole Lavoie, romancière, auteur dramatique, ancienne porte parole des Motivé-e-s de Nantes..

 

Annick GIRARDIN |
résistons au sarkozysme |
Jean et Nicolas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CADDHOM
| western sahara2007
| SECTION de COSNE/LOIRE du P...